Au coin de l'âtre

Venez parler de littérature au coin du feu
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Conte inachevé

Aller en bas 
AuteurMessage
sardhack
Touche à tout
avatar

Nombre de messages : 263
Age : 33
Localisation : I'm on the rocket to the dying star.
Date d'inscription : 14/02/2006

MessageSujet: Conte inachevé   Mer 5 Juil - 12:44

Bonjour, bonjour, les coin-de-l'âtreux...

There's a long long time, in a galaxie far far away... Enfin, plutôt quelques semaines, sur Skype, je discutais avec Eléade d'un conte con que j'écris... Manque de pot, j'arrive pas à le finir... Pitet pouvez vous m'aider...?

C'est un conte de fée totalement stupide dans le genre conte pour enfant, mais si je l'écris sous cette forme, c'est pour une raison précise que j'vous expliquerai plus tard^^.

Ce qui m'interesse, c'est principalement le "fond"... J'ai une idée globale de ce qui "doit" se passer, mais j'ai du mal à écrire la fin... alors faites pô gaffe à la "forme" et si vous avez des idées pour la fin, dites le moi... ^^

J'vous préviens, c'est tellement con/pour enfant que ça en fait peur...

_______________________________________________________________

C'est l'histoire d'un prince charmant (bien sûr...) en voyage pour trouver le remède à une mystérieuse maladie qui ravage son pays. Ce prince avait tout laissé derrière lui : son père, sa mère, ses deux soeurs, son frère, ses richesses et son royaume, pour ne partir qu'avec quelques pièces d'or et son cheval à la recherche de ce précieux médicament.

Aprés des jours et des jours de voyages, il rencontre un vieil homme auquel il raconte les raisons de son périple. Mais dans le monde des contes, les choses sont rarement ce qu'elles ont l'air d'être, et le vieil homme, aprés avoir entendu toute l'histoire, lui révèle être un vieux sage d'un lointain pays d'orient venu porter secours au peuple opressé par la maladie en lui expliquant d'où elle venait. Il raconte alors au prince horrifié, que la maladie n'est pas naturelle, mais qu'il s'agit d'un maléfice jeté par une méchante sorcière... Et que cette sorcière n'est autre que la mère du prince.

Aussitôt, le prince fait faire demi-tour à sa monture et part au plus vite vers son pays d'origine, décidé à vérifier les dires du vieux sage, et à arrêter les exactions de sa mère si il s'avairait qu'elle était vraiment une sorcière. Ce qu'il ignorait, c'est qu'alors qu'il traversait au galop une immense forêt, sa sorcière de mère l'observait grâce à son mirroir magique, et, qu'effrayée à l'idée que son prince de fils ne déjoue ses plans, elle préparait un maléfice à lui lancer.

Alors que le prince prenait un premier virage, sa monture se cabra et il tomba à terre. Quand il se releva, le cheval était loin... il décida de continuer à pieds.

Alors que le prince prenait un second virage, une pluie torrentielle s'abattit sur lui, au point qu'une rivière apparut au milieu de la route, et qu'il dû quitter presque tout ses vêtements, et se débarrasser de tout ce qu'il avait pour ne pas se noyer.

Alors que le prince prenait un troisième virage, grelottant de froid, à moitié nu, sans plus rien pour se protéger, se payer une nuit dans une auberge, ou accélérer son périple, une ombre passa devant le soleil, et quand le jour revint, de prince il n'y avait plus, mais un âne au milieu de la route pleurait, désespéré. (ouais, je sais, dans la vrai vie, les ânes ça pleure pas...)

Ainsi, le maléfice était scellé : la sorcière n'avait pu se résoudre à tuer son propre fils, mais, puisqu'il l'avait défié, il serait condamné, sous cette forme, à servir les êtres humains pour l'éternité.

Ce qu'ignorait la sorcière, c'est que la route sur laquelle se trouvait le prince était au beau milieu d'une forêt enchantée, sous la protection de la princesse des fées. Ayant observé tout ce qui se passait sur son domaine, la princesse des fées prit le prince en pitié, et décida de lui venir en aide. Malheureusement, le seul moyen de briser le charme de la sorcière était que le prince continue à lutter contre elle, mais sous forme d'un âne, il ne pourrait y arriver...

La princesse des fées étudia le mauvais sort lancé par la sorcière pendant plusieurs jours, jusqu'à ce qu'elle trouve une faille qu'elle utilisa : elle pouvait transformer l'âne/prince en un simple paysan qui ignorerai tout de son passé, ce qu'elle fit aussitôt. Puis elle se présenta au paysan comme étant une guerisseuse qui le ramenait chez lui : elle comptait l'aider à retrouver la mémoire, pour qu'il affronte la sorcière et brise le charme maléfique.


_______________________________________________________________

Alors, voilà où j'en suis...

    - Par la suite, il faut savoir que le roi et la sorcière avaient eu 5 enfants : une fille ainée, deux frères jumeaux (le prince est un des deux, son frère a disparu depuis plusieurs années sans raison apparente), à nouveau une fille, et un fils cadet.

    - Le père se fiche éperdument de ses trois premiers nés mais porte une véritable vénération à sa fille et son fils cadets.

    - La fille ainée va reconnaitre son prince de frère en la personne du paysan, et va tout faire pour l'aider à retrouver la mémoire, cependant :

    1) elle est au courrant que leur mère est une sorcière, mais un charme magique l'empêche de le dire à qui que ce soit, ce même charme l'empêche de sortir du château.

    2) elle ignore tout de la princesse des fées.

    - La princesse des fées doit ramener le prince/paysan au château ou elle le fera passer pour un malheureux touché par une variante de la maladie dûe à la sorcière... Elle espère que voir la vie au château aidera le prince à recouvrer la mémoire. Pendant ce temps, elle continue à se faire passer pour une guerrisseuse et en profite pour se faire embaucher au château, position qui lui permet d'éliminer toute menace au "rétablissement" du prince.

    - Bien entendu, à la fin, le prince et la princesse des fées se marient, ont beaucoup d'enfant et vivent heureux jusqu'à la fin des temps.


Des motivés pour m'aider à écrire la fin ?

C'est presque important... (barrer la mention inutile = "presque")
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonriders.winnerbb.net/
eleade
Plume folle
avatar

Nombre de messages : 614
Age : 32
Localisation : a côté de sa filleule adoré ou sur un dragon ^^
Date d'inscription : 08/11/2005

MessageSujet: Re: Conte inachevé   Mer 5 Juil - 22:43

mdr enfet la surprise que tu me réservais aujourd'hui c'était d'écrire la suite ? Razz

alors mode réflexion ON...

Impossible energie système 12%... Plantage système...
Reboot système... Energie système 14 %....
Approvisionnement éffectué... Energie système 61%....
Energie suffisante pour démarrage mode réflexion... enclenchement...
Mode réflexion ON...
alerte, faible potentiel, risque de plantage...

données récoltées...
sorcière méchante...
prince tuer elle... amnésique... épouser princesse des fées...
soeur retrouver prince mais peut pas dire vérité sous peine de... données insuffisantes...
frère jumeau disparut... données insuffisantes...

analyse en cours...
20 % effectué... 40%... 60 %... 80%... 100%...
résultats...
ggklfk:eklf;,b,r^)r:dlktp;kgf; ùtlrelgem ,êgf;,ac *;aeRF;:a
;rlt;k,'tj,emly, gpù;,gù*f;zmùf:l
$z;dq*d;
a


hem excusez mon système il a bugé Razz
Donc

Je te propose ceci :
- Le prince est bien triste de sentir qu'il y a quelque chose qui lui échappe, en parle à sa soeur qui se fait passer pour une servante auprès de lui (ce qu'elle est en fonction, sa mère sans pitié l'a transformé en boniche) . Sa soeur ne sait comment faire, elle voudrait lui dire la vérité mais aie aie aie que va t'il lui arriver si elle le fait ? Elle même ne le sait pas

- évenement dans la cité : visite d'un prince d'une lointaine contrée. Se donnant contenance la reine l'acceuille avec faste et gentillesse (y'a un roi aussi dans ton histoire ? si oui il est sous son controle of course). Le beau prince sur son destrier blanc raconte qu'il ne sait rien de ses origines, qu'il a été abandonné à la naissance, élevé dans la forêt par des êtres dont il doit taire leur nom pour les protéger. Il dit avoir su trouver une famille d'adoption dans un lointain royaume, mais, ayant décidé de retrouver ses origines, il parcoure désormais les pays.

- Notre prince/paysan se sent tout de suite en affinité avec le prince acceuillit. Leur rencontre fortuite (genre le paysan tombe nez à nez avec le prince tandis que celui ci est à cheval et parade, les gardes du prince veulent le maltraiter pour son affront, mais le prince le sauve) donne lieu à une belle amitié.
- La soeur du prince/paysan ressent tout de suite de l'attirance pour le beau prince et, comprenant qu'elle s'en amourache, cherche à l'approcher timidement. Jusqu'où à toi de voir, mais quoi qu'il en soit un jour elle commet une faute insignifiante et sa mère s'en prend à elle. Le beau prince la découvre en pleurs et comprend alors que la mère n'est pas si nette que cela. à partir de ce moment là il va enquêter discrétement sur elle.

- Par l'intermédiaire du prince/paysan le beau prince rencontre alors la princesse des fées, et la reconnait comme telle, la mère de la princesse étant celle qui l'a élevé dans la foret. La princesse lui raconte alors toute l'histoire du prince/paysan. Le beau prince jure de faire tout ce qui est en son pouvoir pour vaincre la sorcière et souhaiterais volontiers aller l'occir de ce pas. La sage princesse lui conseille la prudence et la ruse : il doit trouver la faille de la sorcière avant d'oser l'attaquer de front.

- C'est alors que les évenements se précipitent : le beau prince trouve fortuitement la faille de la sorcière, apprenant de la bouche d'une de ses servantes qu'elle ne peut supporter de se regarder dans un miroir autre que le magique crée par elle. Dans le même temps la sorcière qui a fini par reconnaitre son fils dans la peau du misérable paysan a trouvé un moyen de le condamner à la pendaison. Le prince/paysan ne tente rien pour s'échapper, jugeant que les lois doivent être respectés même si elles sont incompréhensibles et injuste.
Décidant alors de braver le sort sa soeur lui dit la vérité pour le pousser à réagir. Sa bravoure permet au prince/paysan de briser le sortilège, celui ci recouvrant instantanément la mémoire. Mais les conséquences ne se font pas attendre, et la pauvre fille se tord de douleur.
Jugeant rapidement la situation la princesse des fées tente de contrer la magie de la sorcière qui tue sa soeur, tout en exortant le prince de tuer la sorcière, le seul moyen radical mais efficace pour sauver sa soeur et arrêter l'effroyable maladie.
Le prince tente alors de tuer sa mère mais ne parvient guère à l'approcher, immédiatement paralysées par les pouvoirs de la sorcière. Le prince demande alors à sa mère pourquoi faire tout cela, il espère encore la ramener à la raison mais celà est vaint, devenue sorcière depuis une excursion mystérieuse dans la foret elle n'ait que haine et n'a plus de coeur. Sa haine est d'ailleur à un tel sommet que son visage se pare de traits montrueux, ses yeux n'étant plus que deux sphères noire.

C'est alors que le beau prince arrive avec un mirroir et le montre à la sorcière. Celle ci tente de se protéger mais c'est trop tard, elle a vu son reflet. Se produit alors un phénomère des plus étrange : une fumée noire sort de son corps et elle reprend une apparence normale.
Elle se met alors à pleurer à la surprise de tous, honteuse d'elle même d'avoir fait du mal à ses enfants.
La princesse des fée dit alors qui elle est vraiment, et explique ce qu'il s'est passé. Elle dit qu'elle aurait du se douter que le pouvoir d'un simple mirroir pourrait régler la situation. La mère avait eut le malheur d'être possédée par une âme maudite, et le fait d'être confronté à son reflet l'a renvoyé à ce qu'elle est réellement, permettant à son corps de s'en défaire.

Happy end : la sorcière redevenue mère tente de se faire pardonner par une bontée sans limite. Le prince et sa soeur reprennent place au chateau d'une manière qui sied à leur rang, bien qu'ayant appris les valeurs simples ils surent tout d'eux rester à jamais dans une sinplicité et le coeur sur la main, jamais arrogant. S'étant pris d'affection pour la princesse des fées, et réciproquement, le prince la demanda en marriage, ce que bien sur elle accepta. Ainsi tout d'eux régnèrent sur les domaines réunits de la foret et du chateau sénieurial et ses terres.
Le beau prince, adulé de tous, annonce alors son départ, n'ayant pas retrouvé ses origines. La soeur est très triste et ne peut le laisser partir. La princesse des fées annonce alors qu'elle a fait un rêve et que oui, le prince errant à retrouvé ses origines : c'est le frère jumeau du prince malmené par leur mère. Ainsi il retrouve sa place au sein de la famille, sa soeur comprenant que les tendres sentiments qu'elle a pour lui sont en réalité l'affection d'une soeur pour son frère, et... tous vécurent heureux et urent beaucoup d'enfants ! La princesse des fées ayant une soeur et un frère fort charmant que le frère jumeau et la soeur du prince eurent tôt fait de remarquer, mais ceci est une autre histoire ^^

ah ben finalement j'ai fait un peu long Razz
qu'en dites vous ?

ps : j'ai mis une heure pour faire ce post Shocked

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sardhack
Touche à tout
avatar

Nombre de messages : 263
Age : 33
Localisation : I'm on the rocket to the dying star.
Date d'inscription : 14/02/2006

MessageSujet: Re: Conte inachevé   Mer 5 Juil - 23:39

Très bel essai, mais il y a juste un gros problème…

Le frère est censé être disparu disparu… Le souvenir de la disparition, les histoires sur le frère, pitet un ami ou deux, ça peux ressurgir, mais pas le frère lui-même…

De plus, le héro, c’est le prince/paysan, alors si on intègre un autre prince, outre le fait que ça fait des princes partout, bah… le nouveau fait un peu cheveux sur la soupe et vole la vedette à l’ancien…

Le coup du miroir pour « tuer » la sorcière, par contre, c’est une bonne idée…

La sorcière méchante mais gentille, c’est bon pour un conte pour enfant, ce à quoi correspond cette première version… Mais au prochain niveau, ce sera sans doute éliminé… Ca fait un peu Kirikou non… ?

L’ennui vient du fait que je souhaite que ce conte soit en partie en huis clos… Tout mon problème viens qu’avec juste la famille et quelques personnes apparemment sans importance doivent aider le prince à recouvrer la mémoire. La fée ne dévoile son identité qu’après la victoire du prince… pitet même qu’il s’en rend compte avant qu’elle le lui dise…



La famille :

Le père = roi qui n’a d’yeux que pour ses deux cadets
La mère = sorcière/reine
La sœur aînée = jeune femme malheureuse qui se dévoue pour son peuple en espérant contrebalancer le mal du lourd secret qu’elle garde concernant sa mère.
Le frère jumeau = par sa disparition seulement, il peux aider… par son absence, ce qui se dit de lui, etc.
La sœur cadette = profite de la position de son père vis-à-vis d’elle et n’a que dédain pour ses aînés… (à noter, ressemble bcp à sa mère…)
Le frère cadet = comme la sœur, sauf pour la parenthèse…



Personnes apparemment sans importances :

Serviteurs
Guérisseurs
Sages de passage
Gens du peuple



Voilà… j’en chie vraiment pour trouver une fin…

Merci beaucoup pour ton essaie Lael… Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonriders.winnerbb.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Conte inachevé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Conte inachevé
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Silmarillion : Contes et Légendes inachevés
» Histoire de Korrigans/Conte breton
» Cendrillon/Conte de Charles Perrault
» Le conte devenant vrai: L'histoire (à écrire)
» "Le conte de l'autre et Amon"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au coin de l'âtre :: La plume en main :: Vos Oeuvres-
Sauter vers: