Au coin de l'âtre

Venez parler de littérature au coin du feu
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Bus

Aller en bas 
AuteurMessage
The Scottish
Avaleur de livres
avatar

Nombre de messages : 59
Age : 29
Localisation : Devant son bureau avec un plume en train d'écrire son prochain texte ^^
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Le Bus   Mer 9 Jan - 2:41

BONNE ANNÉE À TOUS ! NONNE ABBÉ POUR TOUS ! BONNET D’ÂNE À TOUS. (ça marche aussi…un peu plus capillitractée, mais ça marche aussi…)

Ca c’est pour commencer, parce que de mon côté, je sais pas si elle va être bonne, cette année… Remarque, elle peut pas être pire que la précédente, mon dernier acte de 2007 aura été de bousiller ma montre le 31 Décembre à 23h57, une belle montre que j’adore. Et puis j’avais laissé un peu à la manière des séries américaines (dont je suis fan…) un suspense dans mon dernier texte… Et non, je suis pas casé… Try again... Vous en faites pas pour moi, je désespère pas… Mais merci de vous en inquiéter.

Je suis là, parce que comme pas mal de gens cette semaine, la reprise a été difficile… Bon. Ca, d’accord, mais pour aller à la fac, j’ai du reprendre le bus… Et j’avais oublié à quel point c’était une horreur, ce truc…

Déjà, il est 7h30 le matin, et tu es là, comme un con, à attendre que ton bus passe… Tu te les gèles dehors, en attendant sous une pluie froide, parce qu’il y a trop de monde sous l’abri. Après 20 minutes pendant lesquelles t’as le temps de lire ton journal (20 minutes… journal… HUMOUR…), et tu le vois enfin, TON BUS !!! Tu le vois, il se rapproche… Et puis là, tu te demande pourquoi ce putain de conseil municipal a foutu un feu rouge à 20m de ton arrêt, et tu te promets de pas voter pour eux dans deux mois (si si, dans deux mois, je vous jure…). Bref, tu montes dans un bus plein à craquer. Et tu te demandes comment tu vas faire… D’autant plus qu’à l’arrêt suivant, ça continue… Le bus se bonde… James bonde… (un peu trop facile, celle-là…)

Et je sais pas si vous avez remarqué, mais dans le bus, y’a toujours un GQP. Un Gros-Qui-Pue. Le mec qui transpire des aisselles et tu vois les auréoles qui dépassent même sous le manteau, alors qu’il est même pas 8h du mat’ et que tu viens d’avaler ton petit-déj’.

Tu continues de te demander comment tu vas faire pour survivre, et là, tu le vois, il est à même pas 30 cm de toi. Le Gros-Qui-Pue, qui renifle, et qui cherche dans sa poche de quoi se moucher… Mais il ne trouve évidemment pas de quoi se moucher (chez lui, il aurait pris son caleçon, mais là, c’est un lieu public…). Alors il décide de prendre ses doigts, et il se rattrape à la barre car le bus freine. Et là, tu te jures de jamais attraper cette barre, même sous la torture. Et c’est à ce moment là, dans un bus plein, que il y a toujours une conne d’assistante maternelle qui essaye de monter avec sa poussette pour jumeaux. Et si t’as de la chance, à l’arrêt suivant, c’est les contrôleurs qui montent… Et t’as toujours la vieille que t’as envie d’égorger parce qu’elle trouve pas son ticket et que les contrôleurs veulent pas laisser partir le bus avant de vérifier les titres de transport de tout le monde…

Bref, c’est le bordel, tout le monde étouffe. Puis, le bus repart. Petit à petit, il commence à se vider. Les gens descendent par paquet de 4 ou 5, sauf quand t’arrives devant le lycée, où tout le monde ou presque descend… Et là, enfin… On n’est plus que 5 dans le bus… Et tu respires… Enfin, le bonheur… Cali demande « C’est quand le bonheur ? »… Ben c’est quand le GQP descend du bus avec les autres et que tu respires enfin…

Et je sais pas si vous avez remarqué, mais sur certains bus, y’a écrit « Je monte, je valide ». Conclusion, les bus, c’est comme le Bois de Boulogne, pour rentrer dedans, faut payer. Mais je m’éloigne de mon sujet.

On n’est donc plus que 5 dans le bus… Tu te dis que t’as que trois arrêts, et que ca vaut pas la peine de t’asseoir pour ça… Tu restes donc debout. Et il faut que ça soit à ce moment là que le bus freine violemment, et que tu aies à te rattraper à la première barre que tu peux choper, un peu comme tu le peux…

Et c’est à ce moment là que tu te demandes ce qu’est le truc gluant sur ta main, avant de te rendre compte que c’est là que le Gros-Qui-Pue s’est accroché après s’être mouché…

The Scottish
www.thescottish.eklablog.com (quand ça marche ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thescottish.eklablog.com
Eith
Prédatrice ultime
avatar

Nombre de messages : 991
Age : 31
Localisation : Vous sentez le souffle sur votre épaule?
Date d'inscription : 07/11/2005

MessageSujet: Re: Le Bus   Jeu 10 Jan - 0:01

LOL j'adore c'est tellement ça!!!

_________________
Eith... quand les mots ont des dents!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aucoindelatre.discutforum.com
 
Le Bus
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au coin de l'âtre :: La plume en main :: Vos Oeuvres-
Sauter vers: