Au coin de l'âtre

Venez parler de littérature au coin du feu
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Pour le troisième anniversaire de mes émissions

Aller en bas 
AuteurMessage
Serge Calonis
Dieu suprême du récit
avatar

Nombre de messages : 216
Age : 47
Date d'inscription : 22/03/2006

MessageSujet: Pour le troisième anniversaire de mes émissions   Ven 15 Aoû - 22:57

Bonjour à toutes et à tous. Aujourd’hui, c’est en diffusant deux superbes chansons interprétées par deux personnalités mythiques du monde du cinéma que je voudrais en quelque sorte remercier ceux et celles qui m’ont aidé, ceux et celles sans lesquels je n’aurais pas pu faire ces quelques 90 émissions musicales dont la première a eu lieu il y a trois ans, sur Fréquence Protestante. Je voudrais vous faire entendre la chanson « I know what it is to be young » que Orson Welles enregistra l’année de sa mort, en 1985. Cette chanson, c’est ma maman qui a eu il y a déjà longtemps l’idée que je la diffuse dans mes émissions. C’est elle qui a donc en quelque sorte eu l’idée de cette émission et je voudrais tout d’abord remercier mes parents ainsi que monsieur Henri Giraud et leur dédier cette émission anniversaire.

Si l’unique chanson interprétée par Orson Welles demeure peu connue en France, la chanson « Maintenant je sais » dont les paroles sont de Jean-Loup Dabadie et qui fut enregistrée par le merveilleux acteur emblématique de notre patrimoine cinématographique français, Jean Gabin, en 1974, deux ans avant sa mort fut un véritable succès. Ecoutons tout d’abord la version interprétée en anglais par le cher et regretté Jean Gabin : « But now I know ».


Je vous disais que cette émission qui marque mon troisième anniversaire sur l’antenne de Fréquence Protestante était un peu spéciale, d’où le choix de ces magnifiques chansons qui ont à mon cœur une valeur symbolique. L’heure est venue de remercier tous ceux qui ont fait que ce travail puisse exister depuis trois ans. D’abord, je tiens à saluer madame Malou Bernasconi et madame Michelle Gaillard, les directrices d’antenne, qui m’ont toujours honoré de leur confiance et auxquelles je dois tant. Je pense aussi avec beaucoup de reconnaissance aux programmatrices, Caroline Alin et Cécile Rondeaux et aux trois techniciens, Yannick Trioux, Vincent Jacquin et aussi et peut-être surtout à mon cher ami et frère de cœur à Fréquence Protestante, monsieur Etienne Séguret, l’un de mes amis les plus chers à mon cœur. Je pense avec émotion à trois de mes invitées, Rose, que j’ai reçue à ses débuts et qui a depuis vendu près de 400000 exemplaires de son CD. Une amie, une véritable artiste et une dame de cœur. Comment ne pas évoquer l’étoile qui brille si souvent à mes côtés dans « Chanson d’Aujourd’hui », mon astre, ma diva, l’héritière spirituelle de l’esprit typiquement parisien d’Edith Piaf ou de Jean Gabin, ma chère Pauline Paris, avec un salut fraternel à mes amis Jacques Panis l’éditeur de Pauline et Rafaël Leroy son bassiste. Et enfin, ce merveilleux poète, Olga Klioutchnikova-Martin et son mari Cédric Martin, avec lesquels j’ai passé l’un de mes plus beaux moments en trois ans d’antenne. Olga et Cédric qui sont les auteurs de certains des plus beaux mails que j’ai reçu, emplis d’élégance et de force morale… Merci à vous deux d’exister et d’être là, d’être toujours là… Je voudrais citer certains des invités, avec lesquels j’ai eu le plus de plaisir à travailler dans le cadre de ma chronique « Chanson d’Aujourd’hui » : Tita Nzebi, Queen Etémé, Denise Boukandou-Uro ainsi que Delphine Coutant, Hugues Pluviose, Marie-Stone et Michael Katims. Enfin, puisque aujourd’hui il s’agit aussi en quelque sorte d’une émission qui lie indissociablement la chanson et le cinéma, je voudrais saluer mes maîtres en cinéma, Francis Ramirez et Christian Rolot, ainsi que Yves Uro, Jean Lhassa et Detlef Runge.

Ecoutons maintenant l’immortelle interprétation en français par Jean Gabin de cette bouleversante chanson « Maintenant je sais ». Je voudrais la dédier à Mathilde Chevallier et son compagnon Didier… « Je sais qu’on ne sais jamais, c’est tout ce que je sais mais ça je le sais » disent les paroles de cette chanson. Moi, tout ce que je sais, c’est que seul dans la vie on n’est rien… J’ai la chance d’être bien entouré et au nom de tous mes proches et de ma famille je vous embrasse fort tous les deux, chère Matsé, petite sœur virtuelle devenue ma meilleure amie et cher Didier. Je salue enfin tous nos auditeurs en espérant continuer encore longtemps à tenir bon le gouvernail de ce travail radiophonique avec eux tous et pour vous tous.


Paroles de Orson Welles - I Know What It Is To Be Young

Sonneries MP3 Logos Couleurs Sonneries Poly DVD moins chers

VERSE
When we are young age has no meaning
I never gave it a second thought
Until one day along came this old man
And this is what he said to me

CHORUS
I know what it is to be young
But you don't know what it is to be old
Someday you'll be saying the same thing
Time ticks away, so the story is told
I've asked so many questions
Of the wise men I met
Couldn't find all the answers
No one has, as yet
There'll be days to remember
Full of laughter and tears
After summer comes winter
And so go the years
So my friend, let's make music together
I'll play the old, while you sing me the new
In time, when your young days are over
There'll be someone sharing their time with you


Jean Gabin - Maintenant je sais


Année : 1974
Auteurs compositeurs : Philip Green - Jean-Loup Dabadie
Label : CBS
Référence : 2506
Durée : 3 m 14 s
Catégorie :

Paroles :
Quand j'étais gosse, haut comme trois pommes,
J'parlais bien fort pour être un homme
J'disais, JE SAIS, JE SAIS, JE SAIS, JE SAIS

C'était l'début, c'était l'printemps
Mais quand j'ai eu mes 18 ans
J'ai dit, JE SAIS, ça y est, cette fois JE SAIS

Et aujourd'hui, les jours où je m'retourne
J'regarde la terre où j'ai quand même fait les 100 pas
Et je n'sais toujours pas comment elle tourne !

Vers 25 ans, j'savais tout : l'amour, les roses, la vie, les sous
Tiens oui l'amour ! J'en avais fait tout le tour !

Et heureusement, comme les copains, j'avais pas mangé tout mon pain :
Au milieu de ma vie, j'ai encore appris.
C'que j'ai appris, ça tient en trois, quatre mots :

"Le jour où quelqu'un vous aime, il fait très beau,
j'peux pas mieux dire, il fait très beau !"

C'est encore ce qui m'étonne dans la vie,
Moi qui suis à l'automne de ma vie
On oublie tant de soirs de tristesse
Mais jamais un matin de tendresse !

Toute ma jeunesse, j'ai voulu dire JE SAIS
Seulement, plus je cherchais, et puis moins j'savais

Il y a 60 coups qui ont sonné à l'horloge
Je suis encore à ma fenêtre, je regarde, et j'm'interroge ?

Maintenant JE SAIS, JE SAIS QU'ON NE SAIT JAMAIS !

La vie, l'amour, l'argent, les amis et les roses
On ne sait jamais le bruit ni la couleur des choses
C'est tout c'que j'sais ! Mais ça, j'le SAIS… !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chansondaujourdhui.discutforum.com
 
Pour le troisième anniversaire de mes émissions
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La carte d'anniversaire pour ma maman
» pour l'anniversaire de ma belle maman
» mode d'emploi pour créer un gâteau rigolo [répondu]
» 65ème Anniversaire des Massacres du 08 mai 1945
» Bon Anniversaire Cathy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au coin de l'âtre :: La plume en main :: Vos Oeuvres-
Sauter vers: